ATELIER PRÉPARATOIRE – jeudi 6 avril de 18 h à 21 h (Parole errante)

Retour sur les pratiques de lutte apparues lors du mouvement de 2016 en France
avec :
Le collectif de traduction de La Horde d’or (éditions de l’Éclat, 2017) ;

Des membres de « Mauvaise troupe » ;
Des membres de la Défense collective de Rennes.

Nous proposons d’organiser, la veille de la première journée, mais néanmoins comme moment à part entière du colloque, ce que nous appelons un « atelier préparatoire ». Sa fonction serait de mettre en perspective, sous l’angle de la pratique militante, les discussions qui vont avoir lieu dans les jours qui suivent. Cette journée préparatoire pourrait elle-même être préparée par des rencontres qui auront eu lieu en cours d’année.

Après les « mouvements des places », en France il y a eu le mouvement contre la « loi travail » (encore en cours au moment où nous écrivons ces lignes) : il sera temps d’analyser les formes singulières trouvées par ce mouvement, et par ses éventuelles suites. Outre les collectifs mentionnés, nous inviterons également des personnes qui ont fait l’objet d’interpellations et de mise en examen tout au long d’un mouvement qui se sera aussi singularisé par la violence de la « gestion » policière et par la sévérité des peines prononcées dans les tribunaux. Il ne s’agira aucunement de faire une énième dénonciation de la « répression », mais d’identifier une logique à l’œuvre dans les pratiques actuelles de l’État, dans le choix conscient et réfléchi qui est fait de l’intransigeance et de l’autoritarisme. Et surtout, de voir quelles réponses ont été trouvées, et quelles doivent être prolongées ou amplifiées.

Les organisateurs (Patrizia Atzei et Bernard Aspe) prendront en charge l’exposé d’ouverture. Mais tous les intervenants seront conviés à assister à cette discussion.


La Parole Errante est au 9 rue françois debergue à Montreuil, métro croix de chavaux.

http://laparoleerrantedemain.org/